Lorsque l’on part au bout du monde, on a forcément envie de ramener des tonnes de choses pour tous nos proches. Mais quels souvenirs ramener de Tahiti ? À manger ? À boire ? De la décoration ? Je vous réponds dans cet article avec toutes les particularités de chaque souvenir, car oui, on ne peut pas tout ramener dans n’importe quelles conditions. Pour te donner un ordre d’idée, j’ai ramené toutes ces choses de mon voyage à l’exception du sable, tu comprendras pourquoi à la fin de cet article. Petite chose à savoir avant de réaliser tous tes achats : À l’aéroport, un voyageur de plus de 15 ans peut ramener 30 000 francs (250€) de marchandises sans avoir à payer de taxes. Par colis, la somme est de 20 000 francs (168€) mais attention les frais d’envoi sont relativement excessifs. Et gare aux excédents de bagages, cela peut te coûter cher !

Pour préparer ton voyage à Tahiti c’est par ici !

Le Monoï de Tahiti fait partie des incontournables souvenirs de la Polynésie, facile à ranger dans sa valise, indispensable dans le quotidien des Polynésiens. Rituel de beauté depuis la nuit des temps. Fabriqué à partir de la fleur de Tiare Tahiti, le Monoï est très apprécié autant pour ses capacités hydratantes que pour sa douce odeur. Il s’achète au marché, en grande surface, en pharmacie … Industriel ou artisanal fabriqué par les māmā (grand-mères) il y en a pour tous les goûts et toutes les senteurs ! D’autres produits locaux et des ingrédients naturels peuvent être ajoutés pour améliorer les propriétés si spéciales et bienfaisantes du monoï comme l’huile de tāmanu, pressée à partir de noix reconnues pour leurs propriétés curatives, ou du noni, un remède ancien réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires et anti-infectieuses.

TIKI et autres sculptures

Les Polynésiens sont des experts en sculpture, particulièrement les Marquisiens. Os, bois, pierre, nacre, coquillage, tous sont travaillés pour donner naissance à de véritables oeuvres d’art.  Les tikis sont des sortes de totems sculptés en général dans le bois, emblématiques de la culture polynésienne. De différentes tailles, ils représentent sous formes humaines différentes divinités protectrices. C’est un souvenir de Tahiti original ! Pour pouvoir le rentrer dans sa valise et ne pas avoir à payer l’excédent de bagage sur le vol retour, la plupart ne dépassent pas un mètre et certains tout petits peuvent même servir de porte-clefs ! En général, ils servent à protéger le foyer. Tu en trouveras dans quasiment tous les marchés, évènements culturels, galeries …

Pour les plus intrépides : Un tatouage

Et si on repartait de Polynésie avec un souvenir impérissable, gravé dans la peau ? Le tatouage est un art reconnu dans la culture polynésienne depuis des millénaires. Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas que les guerriers qui étaient tatoués mais tout le monde, homme et femme confondu ! D’ailleurs il n’est pas rare de voir des adolescents tatoués aujourd’hui, à partir de 14-15 ans. Les méthodes de tatouage sont aujourd’hui les mêmes qu’en métropole, mais si tu es plus que chaud, tu peux encore te faire tatouer à l’ancienne. Bon courage ! Mon compagnon et moi-même nous nous sommes fait tatouer chez Mana’o, je te raconte cette expérience juste ici ! J’avoue que c’est surement le plus beau souvenir de Tahiti que j’ai ramené avec moi. Si tu es un habitué des tatouages, tu verras que globalement ça te coûtera deux fois moins cher qu’en métropole. 

Un paréo

Il fait parti des essentiels à emmener dans sa valise pour des vacances sous les cocotiers ! Il existe des dizaines de façon de le nouer. Les hommes et les femmes portent le paréo en toute occasion, que ce soit à la maison, à la plage, aux fêtes et lors des cérémonies traditionnelles et des événements culturels. Il sert également à transporter des choses comme les grands costumes de danse et même pour porter les nouveaux-nés. Les artistes locaux s’efforcent de renouveler leur créativité avec des couleurs, des modèles et des techniques sans cesse réinventés. C’est un souvenir de Tahiti plutôt pratique à ramener, petit et léger dans la valise. On en trouve un peu partout, des marchés aux grandes surfaces en passant par des boutiques spécialisés. Tantôt industriel ou peint à la main, il y en a pour tous les goûts et tous les porte-monnaies.

Ramener des fleurs, des plantes, de Tahiti

Tout ce qui est végétal est interdit, à moins de passer par les douanes phytosanitaires, il te faudra alors t’armer de patience ! Il est même préférable de prendre rendez-vous à l’avance pour ce genre de démarche. Compte tenu de la lourdeur des démarches, c’est plus simple de les acheter en ligne et de les commander. Sur Tahiti-Fleurs.com tu trouveras par exemple des plants de Tiare Tahiti.

La vanille : le souvenir gourmand de Tahiti

Tu as également le droit de ramener de la vanille. Il faut savoir que 99% de la vanille utilisée aujourd’hui est en réalité de l’arôme artificiel de vanille. La Polynésie représente seulement 1% de la production mondiale, la plus connue se trouve sur les îles de Raiatea et Tahaa, surnommée aussi l’île vanille. Il n’y a pas réellement de poids maximum autorisé pour la vanille. Elle peut être ramenée de plusieurs façon : sous vide, en poudre, en pâte, en extrait … Selon la façon dont tu comptes l’utiliser ! Où trouver de la vanille ? Et bien un peu partout. Grandes surfaces, aéroports, marchés ou directement dans une vanilleraie.

Des perles de Tahiti, un souvenir précieux

Rare et très précieuse, la perle de Tahiti est le véritable trésor de la Polynésie ! Tu trouveras les plus belles dans les archipels des Tuamotu-Gambier. On l’appelle aussi « la Perle Noire », même si elle revêt des nuances allant du gris au rose pâle, ivoire, bleu, ou vert irisé… Les plus chères sont parfaitement rondes, mais il existe une infinité de forme, on les appelle les perles baroques. Vendue à l’état brut ou montée en bijou, on se rend chez un joaillier ou directement chez un perliculteur ou au marché pour dénicher la perle de ses rêves. 

Avant l’enregistrement de tes bagages, fais attention. Tu as droit à un maximum de 50 perles par adulte sans être taxé. Celles-ci doivent également être montées. Ce qui est certain c’est qu’il s’agit d’un des plus beaux souvenirs que l’on puisse ramener de Tahiti. Tu en trouveras pour homme, femme et enfant assez facilement ! j’en ai moi-même un certain nombre qui date de l’époque où je vivais à Faa’a.

Ramener du sable et des coquillages de Tahiti

En France, c’est le Code de l’environnement qui protège les espaces naturels dont les plages. Sable, coquillages, fleurs… Tous sont concernés. En Polynésie, certains espaces sont protégés car classés « réserve naturelle ». En soit, il est encore possible de ramener une petite quantité de sable et des coquillages à des fins personnelles. Vous êtes donc libre d’en ramener mais je tiens à vous rappeler que si individuellement ce geste parait banal et sans effets secondaires, La Polynésie Française accueille plus de 220 000 touristes par an. Imagine si chacun repart avec une fiole de sable et une poignée de coquillages … 

Concernant plus particulièrement les coquillages, il est interdit de les déplacer sous l’eau et encore plus de les ramasser sous l’eau et vivants. Si tu tiens absolument à ramener des coquillages comme souvenir de Tahiti, tu peux aussi les acheter sur le marché. Ils seront sans doute sculptés et bien plus beaux que ceux que tu pourrais trouver par toi-même ! Bien-sûr, ces recommandations ne concernent pas les colliers de coquillage. Ces colliers qui sont offerts lorsque l’on quitte Tahiti, en guise d’au revoir. 

Voici également le site internet des douanes de Polynésie Française pour toutes les questions très précises ou pour simuler les taxes !

Pour ne riens rater, rejoins la Newsletter !

N'hésitez pas à me suivre et à partager !
Facebook
Facebook
Pinterest
Pinterest
Instagram
Noter cet article